Amour courtois

 

 Sagesse Primordiale

 

Forum

Blog

twitter

Contact

Certification Iddn pour Sagesse Primordiale

Certification Iddn

Copyright ©  

   Tous droits réservés

1er mars 2012

Edito

 

 

La courtoisie

Avez-vous observé nos contemporains dans la rue, les magasins, sur les routes, les divers moyens de transports … Chacun semble vivre pour soi, sans se soucier des autres, au mépris de simples règles de savoir vivre, savoir vivre ensemble. …
Dans les collèges, les lycées, entre élèves et professeurs, même entre adolescents, le partage de temps de vie commune ne se fait pas toujours dans une ambiance idyllique et pourtant …

Pourtant on peut aussi observer un autre comportement, dans les mêmes lieux, les mêmes situations, des actes civiques existent.
L’adolescent cède sa place au vieux monsieur dans l’autobus, des personnes viennent en aide à la jeune maman en difficulté avec le landau de son bébé …
Mais alors, qu’est ce qui change ? Qu’est ce qui fait la différence ?

Tout d’abord notre propre regard sur les autres, plus ouvert, indulgent. Oui, bien sur, mais n’est ce pas nous-même qui changeons ? Par une réflexion sur notre propre comportement, un travail sur nous-même.
Point de jugement négatif qui condamne, mais un effort de compréhension sur les difficultés diverses que nous rencontrons tous dans notre quotidien.
La réalité reconnue de rassembler nos efforts, notre volonté pour porter attention à l’autre dans notre façon d’agir.


Si nous nous respectons, nous respecterons l’autre, et vice-versa. Ouvrons-nous aux autres mais sachons également nous ouvrir à nous-même.
Cela veut dire : voyons nous tel que nous sommes, et non pas tel que l’on voudrait être dans l’idéal. Reconnaissons nos difficultés pour y parvenir, avançons pas à pas mais sûrement vers ce chemin. Si aujourd’hui nous avons chuté, demain nous recommencerons pour mieux avancer.
Cela se traduira par une attention plus grande portée aux autres, une curiosité attentive, afin de remarquer quand nous avons besoin que l’autre soit aidé. Réfléchir avant de parler, avoir les mots justes qui rassurent, réconfortent, mais ne blessent pas. Le ton employé pour parler est important aussi. On peut dire les mêmes choses en utilisant des mots plus appropriés avec un ton de voix plus bas, plus doux, et obtenir beaucoup plus de résultats positifs. Parce que les personnes ne se sentiront pas agressées mais comprises. Mettons-nous à la place de celle ou celui qui est en face de nous. Comment aimerions nous que l’on s’adresse à nous ? En « gueulant » ou bien en posant la voix sur un ton …. courtois ?

Le mot est dit, car c’est bien de courtoisie dont j’aimerais vous parler, ce mot un peu désuet, oublié, mais qui faisait, et qui devrait toujours faire, partie de notre langage.
Il est synonyme de joie de vivre ensemble, d’attention, d’importance que représentent les autres dans nos échanges. L’obligation que nous avons de vivre au contact des autres, en partageant l’espace public, mais également au sein même de nos foyers.
Le respect, la courtoisie, nous mènent droit à l’Amour.
Pourtant nous l’oublions souvent et nous nous laissons glisser vers des sentiers glissants ou règnent l’égoïsme, le peu de cas que nous faisons des autres, par égoïsme je le redis.
Sans être obséquieux, soyons courtois, notre vie de tous les jours s’en trouvera embellie.
Un sourire, une parole aimable de politesse, de remerciement, une main secourable dans les difficultés, une oreille attentive … tant d’attitudes que nous pouvons avoir, changeraient toute notre vie, nous vivrions dans l’harmonie, l’équilibre, la sérénité… l’Amour.


Autrefois ne parlions-nous pas d’amour courtois ? Cela est une autre histoire, mais il était déjà question de respect et d’amour.


 

 

Partager 

***

Modules d'initiation

à la Sagesse des Gentils par correspondance.

Facile et simple :

La Sagesse par correspondance

*******************************

P.S : Nous vous rappelons que tous les textes de ce site sont déposés en Copyright et ne peuvent donc pas être reproduits sans notre autorisation.

 

A Bientôt