médisance

 

 Sagesse Primordiale

 

Forum

Blog

Annuaire

Contact

Certification Iddn pour Sagesse Primordiale

Certification Iddn

Copyright ©  

   Tous droits réservés

1er mars 2011

Edito

 

 

Arrêtons nous ce mois-ci sur un sujet bien connu de tous : La médisance

Un proverbe français raconte que la moitié du monde s'applique à médire, et l'autre moitié à écouter les médisances
La moitié du monde … sauf vous bien entendu :-)

La première des questions à se poser : quel est le but quand quelqu’un médit sur autrui ?  La réponse : Cela lui permet d’être plus beau, plus blanc, d’être un chevalier blanc vis-à-vis de la personne critiquée. Parfois la médisance est utilisée pour rien, sans connaître les tenants et les aboutissants, sans même connaître la personne,  sur des propos racontés et  non vérifiés mais que l’on suppose toujours fondés juste pour véhiculer du fiel gratuitement.

D’ailleurs observez comment une personne se sent bien, voire soulagée  lorsqu’elle tient sur autrui des propos malveillants et observez bien comment cela résonne ( raisonne ? ) dans son être.

Pourquoi avoir tant besoin de combler un manque ? Et quel est ce manque ? C’est à ces questions en fait qu’il faut répondre !

La Sagesse des Gentils met en garde sur la plus petite des bassesses de l’humain, soyez donc  toujours méfiants par principe dès qu’une personne commence à  dire du mal  que l'on sait ou croit savoir sur quelqu'un. Bloquez les paroles immédiatement.
La médisance met en danger au moins trois personnes : celle qui médit, celle qui écoute et celle dont on parle.

 On prête cette histoire à Socrate :
  Un jour, un homme aborde Socrate et lui dit : 
-  Ecoute, Socrate : tu dois absolument savoir ce qu'a fait ton ami ...
-  Attends. As-tu passé ce que tu vas me dire au travers des trois filtres ?
-  Trois filtres ???
-  Oui. Le premier est le filtre de la Vérité. As-tu contrôlé toi-même si ce que tu veux me dire est vrai ?
-  Euh, non. On me l'a raconté, mais...
-  Bien, bien. Mais peut-être as-tu utilisé le deuxième filtre, qui est celui de la Bonté ? Même si ce que tu veux me raconter n'est pas certain, est-ce quelque chose de bienveillant ?
-  Non, pas précisément... Au contraire !
-  Hmm. Essayons le troisième filtre. Celui de l'Utilité. Est-il utile de me raconter ce que tu as envie de me dire ?
-  Utile ?? Non... pas vraiment.
-  Eh bien, conclut en souriant le philosophe, si ce que tu veux me raconter n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère l'ignorer, et je te conseille de l'oublier.

Nous pourrions conclure sur cette histoire que s'il n' y avait pas d'auditoire, il n'y aurait pas de médisance. La sagesse n’est pas de faire la guerre ou de l’entretenir même indirectement,  c’est d’être conciliateur et éviter la médisance.

La médisance enlève à l’humain le droit d’être un Homme, nous dirions même le droit d’être animal. 
Le sage connaît la portée de la parole, il temporise toujours et ne cherche pas à agresser ou à intimider, il ne cherche pas à mettre de l’huile sur le feu, il n’a jamais de haine et de ressentiment car il ne juge pas les êtres mais les excuse souvent. Surtout il n’entretient pas de vibrations négatives.

Si nous gardions notre énergie à véhiculer l’amour, et à apporter la paix, au quotidien, notre karma pourrait immédiatement se modifier. Les plus beaux combats ne sont-ils pas ceux que l'on remporte sur soi-même ?

Pour préparer notre mort et nos vies futures, nourrissons notre vie actuelle  par du beau et du bon et aidons, c’est cela notre mission ici-bas.

 


***

 

Modules d'initiation

à la Sagesse des Gentils par correspondance.

Facile et simple :

La Sagesse par correspondance

*******************************

P.S : Nous vous rappelons que tous les textes de ce site sont déposés en Copyright et ne peuvent donc pas être reproduits sans notre autorisation.

 

A Bientôt

Sagesse Primordiale protège les enfants et aussi la libre expression sur Internet