Sagesse Primordiale

Sagesse Primordiale est recommandée par l'Officiel du Net

Forum

Livre d'Or

Salle de discussion

Contact

Certification Iddn pour Sagesse Primordiale

Certification Iddn

Copyright ©  

   Tous droits réservés

1er Mai 2008

Edito

 

Que disons – nous, lorsque nous certifions avoir conscience de quelque chose ?
Que comprenons-nous – lorsque nous parlons de conscience universelle?
Est ce pour nous une façon de concevoir une force qui nous domine ?
Y voyons-nous une manière d’être ? Est-elle en nous ? A coté de nous ?
Ou : sommes-nous elle ? Devons-nous devenir la conscience universelle ? Ou : simplement appliquer ses lois ?
Quelles sont ses lois ?
Vivre, mourir?


Sûrement, nous ne pouvons pas faire différemment, et procréer, c’est une de ses lois, que pratiquement tout le genre humain applique automatiquement, et souvent, hélas, sans grande conscience.

Essayons d’être objectifs pour y voir plus clair ;
Objectifs, mais qu’est ce que cela veut dire ?
Si je me réfère à ses synonymes, je lirais juste, équitable, loyal, (Le comportement d’un Gentil) ; mais si je pousse encore plus loin mes investigations je lirais encore: désintéressé, exact, fidèle, honnête…
Alors !Sommes-nous toujours objectifs dans notre comportement de tous les jours ?
Essayons pendant quelques instants d’en prendre conscience.

Voyons, être juste, vaste programme, je pense que l’on s’imagine être juste.

Pourtant, combien de fois nous arrive t-il, de reprocher aux autres nos propres agissements ? ou encore, combien de fois oublions-nous qu’il nous est arrivé de commettre les mêmes erreurs que celles reprochées ?
Notre honnêteté, nous pousse- t-elle à dire : ne t’inquiète pas, moi aussi il m’est arrivé de faire ce que tu as fais ? ou encore : je n’ai pas toujours été ce que je suis. Ou bien, tu sais moi aussi il m’arrive encore de faire ce pourquoi l’on te blâme….Vous avez dit : indulgence ?..
Ne devrions - nous pas tout simplement nous dire à nous même : « Tais-toi, de quoi te mêle –tu !  Tu ne fais pas mieux qu’elle ou lui. »
Soyons honnête envers nous même.
Sommes--nous plus beau parce que nous nous insurgeons des fautes commises par l’autre ?
Est-ce que cela efface nos propres défauts.
Ce n’était que de tous petits exemples de notre injustice.
Voyons maintenant notre équité, comment la vivons-nous au quotidien ?
Etre équitable !
Mais bien sur que nous sommes sûrement équitable !!
Et pourtant ?
Combien de fois nous arrive t- il d’amenuiser, de cacher les erreurs de quelqu’un que nous aimons…. ?

Il sont tous beaux les nôtres !! 

Ceux que nous aimons, ont tout faux, OUI mais ! Ce sont les nôtres !
Ils n’ont pas fait exprès, c’est la faute de l’autre, ils ont été entraînés,
C’est leur bonté qui les perd, ils ne savent pas dire non etc.
Mais, en contre partie, nous montrons  du doigt les mêmes erreurs commises par   un autre : et même mieux, parfois/souvent , les amplifions.
Celui-là n’a aucune excuse : c’est une honte il aurait du faire comme ceci comme cela. Et les mots utilisés pour excuser les nôtres, seront utilisés inversement pour accabler l’autre.
Diantre, c’est pourtant facile de dire NON.
Alors, ne serait-ce pas plus équitable de ne pas juger ?
Qui sommes-nous pour nous octroyer le droit de juger quelqu’un, d’une façon ou d’une autre.
Aimons-nous que l’on juge ce que l’on aime ? Aimons nous être jugé ? Non je ne le pense pas…
Alors pourquoi le faire pour d’autre?

Il n’y a pas que dans le partage que nous devons être équitables, mais dans notre réflexion de tous les jours.

N'arrangeons pas les choses à notre convenance, soyons objectifs…

A suivre………..


*******************************

P.S : Nous vous rappelons que tous les textes de ce site sont déposés en Copyright et ne peuvent donc pas être reproduits sans notre autorisation.

 

A Bientôt

.

.